Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 juillet 2007

Une histoire à inventer

0bb9848c6c368912d76b3799732ea0a2.jpg
© Laurence Leblanc - agence Vu.

Calouan écrit des histoires aux enfants. Elle a publié plusieurs livres, elle en écrit d'autres, avec une gourmandise qui fait plaisir à lire.

Voici quelques jours, Calouan a vu les photos de Laurence Leblanc Laurence Leblanc mises en ligne, elle a eu envie elle aussi d'essayer d'inventer une histoire pour ce regard que Laurence porte sur l'enfance. Et elle nous l'a écrit :

50962e18e3a65aa529f2fa3ab6626db2.jpg"si tu veux, si c'est possible, si le temps n'est pas compté, si le vent souffle bien et si l'envie fleurit, je te propose de regarder ces photos et d'essayer.
essayer de mettre des mots dessus pour en faire une histoire.
une histoire d'enfants."

C'est peut-être une autre façon d'inventer les livres. Dans la gourmandise pour commencer, l'envie d'images à l'origine de l'écriture, et pour aller jusqu'à cette aventure du livre qu'on cherche, qu'on façonne peu à peu, jusqu'à ébaucher ce drôle de langage, une double langue qu'il faut réinventer à chaque double-page. Et à tâtons, comme si cette double langue n'avait pas encore de grammaire, aucune règle en dehors de celles qu'on inventera.

18 juillet 2007

Trois photos de Marcella Barbieri

2bedf17c79fd338410df5a87543be547.jpg
© Marcella Barbieri, 2007

Parmi les photographes rencontrés aux Voies off, j'ai parlé de Marcella Barbieri. Elle vient de nous envoyer les 17 images de nuit qu'elle veut montrer, images annonciatrices d'un travail à venir, d'un creusement du regard dans la nuit qu'on arpente.

L'homme à tête de cheval j'en ai rêvé plusieurs fois, je l'ai raconté aux enfants, un rêve qu'on n'oublie pas avec un fleuve de boue et le bruit des sabots sur le pavement d'un pont qui s'effrite, comme si la boue du fleuve s'était gorgée de pluies acides pour entraîner, dans sa crue, le sable du ciment mal composé.

fa0da58c1ded5453b6afaacc1fc9f42e.jpg
© Marcella Barbieri, 2007

Je crois que ces photos n'ont pas encore été vues. Ni exposées, ni publiées. Je crois qu'avec les 14 autres, elles peuvent former l'esquisse d'un livre dont il suffirait d'écrire l'histoire, avec sur la table de nuit les contes d'Andersen, et dans l'arrière-boutique les accessoires d'un théâtre italien, celui où Pinochio a failli perdre la vie.
TB

846d08d3539c25a7817549c3edd1049d.jpg
© Marcella Barbieri, 2007

22 avril 2007

Les enfants de Tamèrantong !

medium_tamer1.jpg
La compagnie Tamèrantong, c'est 105 gamins aux couleurs de la terre, recrutés sans casting dans le Nord-Est parisien et dans les Yvelines pour faire du théâtre politique. Ils viennent de créer leur dernier spectacle, "Les bons, les brutes et les truands", au Café de la Danse à Paris. Défendant ardemment l'idéal des dignes chevaliers errants, armés de tongues et coiffés de shorts, ils embarquent dans des contes impossibles et hautes légendes des années 1994-2048 environ, ils relèvent des défis et gagnent toujours. Ils ont été jouer leur spectacle, "Zorro el Zapato" devant les troupes de l'EZLN au Chiapas, et nous ont transmis cette lettre à une maman de Belleville. Une de ces mamans magnifiques, directrice d'école, que Brecht appelait Mère courage.
medium_cdtamerantong.jpg
Salut à vous tous chevalières et chevaliers de la Tongue, Suite aux derniers incidents qui ont eu lieu à Belleville (altercation entre forces de l'ordre et parents d'élèves - garde à vue de la directrice d'école Valérie Boukoza) les enfants de Tamèrantong! se sont exprimés. Durant la pause goûter, entre deux répétitions, ils ont adressé une lettre à Valérie qui est une Mère en Tongue qu'ils connaissent bien. Un adulte en a pris note avec eux sans retoucher leurs paroles. Voici leur lettre :
 
Belleville, le 28 mars 2007
 
Chère Valérie,
On t’écrit au nom de nous tous, les Tamèrantonguiens du western électrique de Belleville. Bienvenue au club des aventures électriques parce que tu en traverses une. On est fier de toi pour ton courage. Tu es comme une résistante car tu n’as pas peur de la police. En ce moment ça va mal dans les quartiers car la police, qui devrait nous protéger, nous agresse. Cela fait peur aux enfants et aux sans papiers aussi. On t’envoie du courage pour la suite. On est avec toi, tu peux compter sur nous, on est dans ton cœur et tu es dans le notre. "Si tu as besoin d’une épaule pour t’appuyer." NON ! ça c’est dans le spectacle. Ce que tu as fait marque beaucoup notre vie car tu soutiens les sans papiers, les immigrés et tous ceux qui sont de toutes les couleurs. Tu es contre le racisme. Ce que tu as fait tout le monde devrait le faire et on espère que beaucoup de gens vont suivre ton exemple. Il y en a qui parlent trop mais toi, tu as agi avec du courage et ton cœur. Il ne faut pas que tu aies peur, tu n’es pas seule, nous sommes avec toi et tous ceux de Belleville aussi. MERCI ! ! MERCI d'être avec les habitants et les sans papiers. MERCI et BRAVO ! ! ! On t’envoie un " Wanchoui-Wanchoua !! ! ", c’est la force des guerrières et des guerriers de Tamèrantong ! et du Théâtre. Salut Valérie, nous sommes avec toi " dans ton impitoyable combat contre l’adversité! LIBEREZ VALÉRIE ! ! ! "... Bon ça, c’est encore dans le spectacle, mais ça ressemble à ton western à toi. ON T’AIME TOUS ! ! !
 
Les enfants de Tamèrantong ! : les Bons, les Brutes et les Truands. Stefen Chow, Mat-Mat, Didlina, Jeanne d’Arc, Chêpa, Tao, Philo, Mamamîa, Soucis, Marie, Sélia, Nénes, Fleur d’orange, Chispa, Ratatinator, François, Xa, Gogo, Jet Lee, Bruce Lee, Feuille de chêne, Yas, Pipelette , Morena.
medium_Tamerantong_.jpg