Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 septembre 2007

Pour en finir avec les images pieuses

77044c94672ef1749ea692ed31714d12.jpg
 La sagesse est instinct

De l'enfance à la vieillesse
 qui n'est qu'un retour à l'enfance,
 l'état adulte
 n'est trop souvent que velléités,
 leurres et prétentions d'omnipotence.
 Par opposition, l'enfance,
 toujours sous ou surestimée,
 devient infirmité ou handicap, âge d'or, vert paradis ou
 fatalité irrémédiable.
 A trop la protéger, on lui ment.
 A trop la bercer, on l'endort ou la fragilise.
 Seule, la vérité –toujours synonyme de cruauté –,
 simplement et sainement dite,
 peut favoriser
 la juste interprétation personnelle du monde et,
  pour la transmettre,
 Le livre pour la jeunesse
 est son instrument idéal


Ce texte figurait en première page du premier catalogue de François Ruy-Vidal, en 1967, et constitue en somme une profession de foi naïve mais sincère en faveur du livre pour la jeunesse. Elle témoigne aussi des intentions de l'éditeur de ne pas se cantonner, en matière de textes et d'illustrations, dans les territoires prudemment circonscrits par la tradition éditoriale de l'époque. C'était le début d'une aventure éditoriale impressionnante, semée d'embûches et d'opposants, car il s'agissait alors, pour F. Ruy-Vidal et Harlin Quist, de créer un nouveau type de livre où "le discours graphique acquerrait son statut et l’illustration s’émancipait de son insignifiance et de sa connotation gentillette d’image pieuse. Elle briguait même son rôle d’œuvre à part entière."

Tous les écrits de François Ruy-Vidal sont consultables ici. On vous le dit, c'est un trésor à aller lire. A la naissance de cette idée que la littérature pouvait s'écrire en couleurs.

dd0b65b40912971e7b050bb578d55f3d.jpeg
© Alain Gauthier - Livre fleur - 1984 
Affiche de l'exposition La littérature en couleurs,
conçue par Janine et Jean-Marie Despinette.