Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 octobre 2009

Comme un arc en ciel

gview.png

C'est une photo reçue d'Adelap ( Alexandra de Lapierre qui flâne pour vous ). Et le début d'une histoire.

« Il s'agit toujours d'une rencontre, d'une rencontre qui pourrait se faire ou qui ne s'est jamais faite... Alexandra, appareil au poing, traque les êtres, les objets, les lieux au moment de leur rencontre, mais surtout avant, après et évoque même quelquefois uniquement la probabilité d'une rencontre. »

C. Faou-Cresson

Commentaires

On attend donc l'histoire... Elle a commencé ?

Écrit par : édith | 30 octobre 2009

Oui. Une histoire imprévue.
Un peu comme une fête imprévue.

Écrit par : Habitant d'Insomniapolis | 31 octobre 2009

http://flanepourvous.blogspot.com/2009/10/photo-les-fetes-imprevues.html

Le poème n'est que danse, danse et musique, musique avant toute chose. Il est peuplé de personnages masqués qui évoluent et culbutent sur un mode mineur dans un air vide, sur une aire semblable à ces aires dont les cascades et les grands jets d'eau sveltes ne mouillent pas ces fantômes laiteux, ces ombres impalpables qui s'y enlacent et s'y entrelacent l'espace d'un instant dont la durée même est hors du temps. Ici, on boit, on mange, on fait des culbutes de saltimbanque, on pleure aussi et on rêve; on ne parle pas.
Ici, tout est geste et mimique, bruit et silence.

Écrit par : Paul Verlaine | 31 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.