Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 juin 2009

Dans quelques jours en Arles

Imaginez une fête de la photo, énorme féérie la nuit jusqu'à l'ivresse qu'apportent les images projetées sur les murs. Plusieurs jours qu'on guette les réservations pour l'amphithéâtre, le curseur à la main de peur de louper nos places.

On veut être là quand défileront les images de Nan Goldin qui ont, un jour d'octobre à Avignon, provoqué les larmes qui ne cessaient plus de couler. Et puis on veut être là au milieu de tous les autres pour la Nuit de l'année, les soirées de projection et les fiestas des Voies off. Et cet été on aura trois nouveaux-nés dans les bras, Plastick, Enfin Seule et Nocturnes. On les montrera partout, tout en parlant des deux prochains aussi, L'avenir et Septième, peut-être encore des larmes dans les yeux, parce qu'on pleure beaucoup, parce qu'on s'émeut des mots et des photos mis ensemble pour dire les vies qui vont qui viennent, trois petits tours et puis s'en vont.

ripnuit.jpg

Le vendredi 10 juillet à 20 heures, Place Sauvage à Arles, aura lieu à la galerie L'Atelier du Midi une lecture de Septième sur un diaporama des photos de Lucie Pastureau. Du 7 au 18 juillet y aura lieu l'exposition Proche(s), de Lucie Pastureau et Lionel Pralus.

Les commentaires sont fermés.