Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 février 2008

L'autre plaisir

77e7ae22e4e85de4b71b55e1dce4b579.gif
© Isabelle Simon

L'autre plaisir, tout aussi impur, vient des photos qu'on découvre. Des photographes nous envoient leurs images, qu'elles arrivent par la poste ou par e-mail, ces images montrent des livres possibles, des livres qu'on imagine, des livres auxquels on n'aurait pas osé rêver. Isabelle Simon, il y a longtemps qu'on a envie d'un livre avec ses photos. De temps en temps on se croise, elle a dans son sac des images auxquelles elle travaille, toujours en train d'explorer mise en scène et photo. Á St-Paul elle nous montre des collages, c'est de la contrebande, un monde à la Prévert.

 
08727ac8f81fb0d3cb0ba4e41d924f84.jpg
 © Mireille Loup
 
Quand Mireille Loup expose, elle nous envoie aussi des images. Les photos de sa dernière série, Nocturnes ou les garçons perdus seront exposées au Musée d’art moderne et musée d’art contemporain de Liège, à partir du 16 février, à l'occasion de la 6ème Biennale internationale de la Photographie et des Arts visuels de Liège. On les accroche au mur du local, et ses photos accompagnent les journées de travail, en attendant de devenir les pages d'un livre.
 
c0de0085c800506f15b84b59d3c57d1e.jpg
  © Rozenn Quéré
 
ed3ac6ee0cf23d3702af31077c344df9.gifEt quand Rozenn Quéré écrit à Où sont les enfants ? , elle signe avec ses drôles de «schyzochromes», des photos pleines d'humour qui ont donné naissance au dernier livre du Mouton cerise

 

Commentaires

où sont les enfants ? cher tieri, j'ai chercher ton site sur internet et je suis tombée sur ce site avec la question "où sont les enfants". Cela se passe dans un commissariat de police :
http://www.nichevo.org/article-14666532-6.html#anchorComment
Sara

Écrit par : sara | 17 février 2008

Sara merci. La recherche amène aussi sur Donde estan los ninos ?, une ONG qui enquête sur les disparitions d'enfants en amérique latine. Mais si la gendarmerie se pose aussi la question, est-ce que c'est rassurant ? Est-ce que ça te rassure, toi ?

Écrit par : Tieri | 21 février 2008

Ce n'est pas le commissariat qui se pose la question. C'est à lui que l'héroïne de ce post pose la question. Il y a tout une histoire dans ce simple petit fait divers. Une histoire de petits devenus grands et de leur maman redevenue petite.

Écrit par : sara | 21 février 2008

Les commentaires sont fermés.