Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 décembre 2007

Les secrets de Stéphane Servant

3b429c4d8aa7db0e2e5ca9f3533afa0b.jpg

Stéphane Servant face à la classe CE2-CM1 

A Labastide-Murat il y a une école, deux classes maternelles et quatre élémentaires. C'est une école loin des villes, loin des théâtres et des cinémas, où les enseignants doivent inventer des stratagèmes pour que créateurs et enfants puissent se rencontrer malgré tout. Et ce n'est pas simple. Depuis mars il y a aussi une bibliothèque dans le village, une vraie bibliothèque avec des livres qui donnent envie aux enfants. Quand Marie de Hillerin est arrivée de la banlieue parisienne pour animer la bibliothèque, elle a décidé de travailler à ces rencontres. Un conteur est venu en novembre, et puis Stéphane Servant ce vendredi. En parlant avec les enfants, j'ai réalisé que c'était la première fois qu'un auteur venait à l'école. Pour eux c'était important, de parler avec un monsieur qui écrit des livres. Les élèves de Maternelle avaient travaillé sur Le machin, les CP sur Le cœur d'Alice et les plus grands sur 8 h 32. Ce que personne ne savait, c'est que pour Stéphane aussi c'était une "première fois". Premier dialogue avec des classes d'enfants lecteurs qui, bien sûr, avaient 10 000 questions à lui poser. Ce dialogue il le redoutait un peu, même si son expérience d'éducateur spécialisé et de conteur lui permettait de trouver les mots qui parlent aux enfants. 
 
1c2637688bf3820fbda25135d22492af.jpg
 
La rencontre était donc importante pour chacun, et les explications sur son travail d'auteur se voulaient aussi sincères que possible. Comment viennent les idées ? Et pourquoi c'est difficile de vivre avec quelqu'un qui écrit ? Stéphane répondait sans tricher, avec l'envie d'expliquer tout, d'être vraiment entendu sans simplifier ce qui devait être dit. L'envie de donner des mots importants aussi, des mots qui résonnent. Comme ces secrets qu'il a donnés aux CP, au milieu de l'après-midi. Des secrets qu'on ne peut pas rapporter ici, bien sûr, de vrais secrets qu'il a partagés avec les enfants, à propos de la façon dont naissaient les histoires qu'il invente. 
 
Alors on a apris que ce lieu, cette bibliothèque dans un village au bord du causse, c'était un endroit où pouvaient se dire des choses importantes. Un lieu avec une âme. 

Commentaires

Dur dur d'être exclue de ces secrets !!! allez juste un, promis je ne le répéterai pas !!!

Écrit par : catherine leblanc | 20 décembre 2007

Ah non !!! C'est à Stéphane qu'il faudrait demander. A toi il ne va pas résister. Mais à chacun ses secrets, et ceux qu'il a donné aux enfants d'ici, je crois vraiment que personne ne savait.

Écrit par : Tieri | 20 décembre 2007

Les commentaires sont fermés.