Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 novembre 2007

Saint-Priest

0f04674552e0b1ae3cab97f0cc6d764d.jpg

C'est un message pour le fan-club de Juliette Armagnac. Pour dire qu'elle sera à St Priest, au salon de la petite édition et de la jeune illustration, sur le stand d'Où sont les enfants ? avec Marion, jusqu'à dimanche. Et qu'elles participeront à une émission sur Radio Pluriel, dans le cadre du salon, avec Adeline Mégevand et Fabrice Baumann.

4c1f728aac1bbc117a879721f0e3f395.jpg
Juliette Armagnac et Claude Dagail, de la Compagnie créative. Librairie Comptines, novembre 2007

Et puis la Compagnie créative y sera elle aussi, avec d'autres d'éditeurs, des artisans venus montrer leurs ouvrages, la récolte d'une année.

06d02abbef259ec7aa184e543d1cb6d4.jpgPourquoi La compagnie créative ? Parce qu'il y a trois années, lorsqu'on s'interrogeait sur la folie qu'on allait faire, en commençant à fabriquer des livres pas comme les autres, on a découvert L'arbre rouge. C'était à La maison du livre, à Rodez, pas très loin d'ici. Après de longues discussions avec Laetitia Cador, j'ai aperçu l'album de Shaun Tan. En découvrant ce livre, j'ai tout de suite pensé qu'à partir de là tout devenait possible et qu'on pouvait tenter le diable, que la littérature jeunesse était encore un espace de vraie liberté. On a eu un peu moins peur. Moins peur de faire des livres comme ceux qu'on fait. J'ai pu le raconter un jour à Claude Dagail, lors d'une rencontre avec le public au festival de littérature jeunesse de St Orens de Gameville. On n'en avait jamais parlé. Et comment dire l'admiration qu'on a pour le travail d'un autre éditeur ? C'était l'occasion. Dehors la neige bloquait les routes. J'ai raconté que l'arbre rouge avait été comme un feu vert pour Où sont les enfants ? Qu'ensuite on a fait les photos de Disparue, dans les semaines qui ont suivi, avec ce livre-là dans la tête, avec sa liberté comme un défi permanent.

79e848b09788c03eb9b7d8e7c4801bfb.jpg
Dessin de Juliette Armagnac,
sur la porte de sa pièce à bazar, chez elle.

Commentaires

Vous pouvez dire à Juliette que je trouve son dessin très joli ! (sourire) Et puis, j'aime cette ambiance particulière qui règne ici, on pousse la porte et les mots sont comme des bonbons...
C'est ce qui me donne envie de venir m'y balader souvent. Bonne continuation !

Écrit par : Marie Zim | 10 novembre 2007

C'est un dessin qu'elle a fait enfant, je crois.

Et bienvenue pour la balade par ici.

Écrit par : tieri | 12 novembre 2007

Les commentaires sont fermés.