Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 août 2007

Au travail les enfants !

9306cf46ba59bc085a3791cf17e9dd19.jpg
© François Bon - Tiers livre

C'est un livre de Philippe Godard. Un livre important, paru aux éditions Homnisphères.

3ed4a12aec3545f0eed6106ad3e7f271.jpg Au travail les enfants ! fait suite à d'autres travaux de Philippe Godard sur la question des enfants comme main d'œuvre en cours de formation forcenée, instruments de production pour demain (1). Mais ce livre-là a aussi la force d'un refus nécessaire. Au fil des pages se dessine une position de résistance face au sort qui est fait aux enfants d'aujourd'hui : "L’enfant, lui, ne veut que jouer avec le monde. Nous devrions cesser tout à fait de voir dans le jeu et dans le monde des obstacles à notre accomplissement d’êtres humains. Le monde nous est donné et nous nous ingénions à le plier à nos volontés, jusqu’à le détruire. Du coup, il n’est plus question de jouer : la situation est désormais bien trop grave ! Ce discours dominant en vient de façon tout à fait logique à nier la spécificité de l’enfance et la formidable leçon que nous donnent nos propres enfants. Car eux savent encore jouer, s’émerveiller sans chercher à comprendre ni à dominer. Ils aiment être surpris, ils vivent leur vie plutôt qu’ils ne la pensent, qu’ils ne la réfléchissent, qu’ils ne la programment.

À l’inverse de ce que prétend le discours dominant, ce ne sont plus aujourd’hui les adultes qui ont grand-chose à apporter aux enfants. Ce sont au contraire les enfants, dans leur émerveillement devant le monde, qui nous offrent une leçon de savoir-vivre. Et de savoir-lutter."

Cathy Dutruch a chroniqué le livre pour rue 89. Elle y écrit que «Faire grandir nos enfants dans une contestation de cette idéologie du travail n’est pas chose aisée puisque le discours politique actuel renforce cet endoctrinement. C’est bien un enjeu de taille, puisque la terreur de nos jours, c’est la hantise de ne plus pouvoir « faire fonctionner le système productiviste ».

Philippe Godard - Au travail les enfants ! Préface de Raoul Vaneigem. Edts Homnisphères. Collection Expression directe. 112 Pages - ISBN : 2-915129-19-3 - Prix : 10 €

(1) La vie des enfants travailleurs pendant la révolution industrielle , Sorbier, 2001.
Contre le travail des enfants , Desmaret, 2001.

28 août 2007

Une pensée qui voit

80912cbfc16c827dd3851be506d21d3e.jpg


"Les bêtises proférées devant les tableaux sont dues à l'incapacité, pour beaucoup de personnes, d'avoir une pensée qui voit ce que les yeux regardent. Leurs yeux regardent et leur pensée ne voit pas. Elle substitue à ce qui est regard des idées qui leur semblent intéressantes. Ces personnes ne peuvent avoir une pensée sans idées, c'est-à-dire une pensée qui voit, et par là même ils ne connaissent pas le mystère qu'une telle pensée évoque."

René Magritte

27 août 2007

Jeux d'enfants

bef7d9b07fdca0efb89b1d8e59c55ab3.jpg


Image et texte de Romann Ramshorn.

Quand on a découvert le travail de Romain R., il habitait Istambul. Il y photographiait les chats, la vie des rues en noir et blanc, avec cette impression qu'il arpente et repère le même territoire foisonnant où on va avec nos livres, celui où jouent ensemble l'image photographique et l'écriture. Aujourd'hui c'est à Bordeaux qu'il habite, mais son travail continue d'interroger la même frontière. Sur son site, en haut d'une page est écrit : "Sans poésie, la photographie serait une erreur."

Il a raison. Il n'y a qu'à regarder ses images. 1000 fois raison.

22 août 2007

Pollen

ec096086872d140352fd03667d6c607e.jpg
© Séverine Thevenet - Vaillac, juillet 2007

Le 16 août est un jour à marquer d'une pierre blanche. Le jour de pollen, un jeudi. Parce qu'à partir du 16 Pollen diffusera les livres d'Où sont les enfants ? en librairie, un peu partout en France et en Belgique, en Suisse aussi. Alors c'est la fin des semaines en voiture, de ville en ville, à la rencontre des libraires. La fin des kilomètres par milliers. Et beaucoup plus de temps à inventer les prochains livres, ici, avec écrivains et photographes.

On a beaucoup hésité. Diffuser nos livres par nous-mêmes est aussi épuisant que passionnant. Il nous fallait trouver un diffuseur avec qui partager au moins certaines idées quant à la bibliodiversité, la création et l'indépendance éditoriale. On a cherché, questionné d'autres éditeurs et rencontré Benoit Vaillant, capitaine au long cours de Pollen.

Depuis bientôt 3 ans, POLLEN assure la diffusion d’un ensemble de maisons d’éditions indépendantes dont le travail est remarquable, allant à la littérature comme aux ouvrages pour la jeunesse, aux beaux-livres et aux sciences humaines. Parmi ces éditeurs L'amourier et Bartleboom en littérature, Filigranes et Le point du jour en photo, La cabane sur le chien et les éditions du Ricochet en jeunesse, pour n'en citer que quelques uns dont on aime particulièrement le travail. Une espèce de famille alors ? Peut-être, oui, on aimerait bien.

POLLEN DIFFUSION est aussi membre de DIFFUSEURS EN CREATION, association de loi 1901 rassemblant des diffuseurs et distributeurs qui s'inscrivent dans la défense et le développement de la diversité culturelle.

Pollen DIFFUSION
11, rue Lisfranc 75020 Paris
Tél : 33 (0) 1 43 58 74 11 - Fax : 33 (0) 1 72 71 84 51
Site : http://www.pollen-diffusion.com/

14 août 2007

ON NE PRATIQUE PAS LA CHASSE A L'ENFANT SANS « DEGATS COLLATERAUX »

0b81c54d34ad5bdb10ddac10ad732cbd.jpg
C'est un enfant, il a douze ans, il est entre la vie et la mort à Amiens. Il aurait pu être Chinois, être plus âgé, et le drame aurait pu avoir lieu à Dôle, Lyon, Lille ou n'importe où en France. Ce n'est pas un accident. C'est l'effet direct et inéluctable de la politique imposée aux préfectures et aux policiers par le gouvernement. Les services sont soumis à des quotas en matière d'interpellation (125 000 exigés par le ministre en 2007) et d'expulsions (25 000).
Oui, les sans-papiers sont pourchassés par la police. Jusque chez eux.
D’autres drames, moins spectaculaires, se déroulent partout en France : à l'heure où nous écrivons, 10 parents (pères ou mères) d'enfants scolarisés sont placés en centre de rétention par la préfecture de police de Paris, en attente de leur expulsion pendant qu'à la maison le parent échappé à la rafle et les enfants sont dévorés d'inquiétude devant leur avenir de demi-orphelins. A Metz, un autre père de famille risque l’expulsion par l’Allemagne vers la Mongolie. Et on pourrait poursuivre cette liste qui dénombrera toujours en deçà de la réalité arrestations et expulsions, familles déchirées et vies brisées….
Le Réseau sans frontières est fier de défendre ces familles, ces enfants ; il s’efforce de construire la solidarité nécessaire, même en cette période où l’Etat, quoiqu’il en dise, en profite pour mettre les bouchées doubles.

Les enfants de ce pays, où leurs familles sont venues chercher tolérance et liberté ont le droit de vivre comme tous les enfants, sans la peur quotidienne au ventre, de même que leurs parents.
Il faut mettre fin aux expulsions, et aux pratiques auxquelles les forces de police se livrent, et donner à ceux qui vivent à nos côtés le droit au séjour..

Réseau national des militants, collectifs d’établissements, syndicats et associations pour l’information et le soutien aux jeunes scolarisés étrangers sans papiers

Adresse postale : C/o EDMP 8 Impasse Crozatier 75012 Paris - HYPERLINK "mailto:educsansfrontieres@free.fr" educsansfrontieres@free.fr / HYPERLINK "http://www.educationsansfrontieres.org" www.educationsansfrontieres.org
Contacts sur ce dossier : Jean Pierre Fournier : 06 13 26 33 42 - Armelle Gardien : 06 89 49 48 47
58d834b0e3085e3908106d0234242764.jpg

Lucie & le grand voyage d'Hortense

c56b26ee8b427d33daf34a52c66812ea.jpg
Reçu une image en revenant, ce matin, à Où sont les enfants? Elle vient de Jean-Yves, découpée dans un journal de Bretagne, une photo de Chrystelle Aguilar qui surgit sur l'écran. C'est le visage, le regard et la langue de Lucie, celle qui fait les grimaces et les calins pour Le jour de la nuit sans lune. Et Jean-Yves ? 4cd81af77165045d11e1bf40c6a3bfcb.jpgJean-Yves Le Guen, l'ami des chemins d'armor et l'auteur aussi d'un livre pas comme les autres, un livre comme on les aime, Le grand voyage d'Hortense, paru aux éditions Les petits chemins l'an dernier. Les signes d'amitié qu'il envoie, les livres qu'il prépare et nous raconte, les vadrouilles qu'il fait jusqu'ici, avant de repasser par l'atelier du poisson soluble, on prend ça pour de la pure amitié. Merci à toi pour l'image, merci pour les chansons, merci pour ce que tu sais donner aux enfants et puis courage à toi pour les chemins que tu vas traverser, aujourd'hui et demain. TB

06 août 2007

Tiguida et la potion magique

2765b9dacdf5b26b0a583600eabf89c7.jpg


C'est le prochain livre, celui d'Ati, le dernier né. Il part chez l'imprimeur tout à l'heure, juste avant que Laure ne parte en vacances. Tiguida et la potion magique sera dans les librairies début septembre.

On y a travaillé longtemps, avec cette lenteur dans laquelle on pense, à partir des photos d'Ati et du texte qu'elle a remanié, réécrit pour amener le livre aussi loin que possible dans sa drôle de logique, entre trésors et pacotilles, dans cette esthétique qui fait bâtir aux enfants un royaume avec trois bouts de ficelle, une boite en plastique et quelques branches. La dernière réunion a eu lieu à la gare avec Laure, Séverine Thevenet et Aomi, après que Philippe Gérard et Marie-Magdeleine Meulien, nos deux correcteurs, aient vérifié une dernière fois le texte. C'est l'avis d'Aomi qui compte, son regard d'enfant sur le livre qu'elle découvre, au milieu des poussins, sur le quai de gare où vient de se terminer une séance de prises de vues.

41a604ab2715611c0c0fe1940ac20889.jpg
© Isabelle Dubois

Tiguida et la potion magique ?
Le livre avec la vraie recette de la potion magique, celle qui fait voler les caravanes et sauve les enfants perdus au milieu de nulle part.