Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 février 2007

Le silence des photographes

medium_scarab.2.jpg
© Odile Pascal

Les photographes ne sont pas des gens comme les autres. Ils pratiquent le silence dans un monde où le bavardage doit régner. Ils écrivent peu, s'en vont ailleurs fabriquer leurs images, refont surface sans songer à donner de leurs nouvelles. Parfois ils envoient des images. Pas besoin d'autres mots. A regarder on devine où ils vont. Ce matin, c'est cette image qu'Odile Pascal nous envoie. Comme on aime partager, on la dépose aussi ici.

Commentaires

Bonjour à l'équipe d'Où sont les enfants ?
Les images d'odile pascal mises en ligne sur votre blog me donnent envie d'en voir d'autres. Peut-on la contacter ou consulter un site ? Les moteurs de recherche ne donnent pas grand chose. Merci de me répondre.
Marc

Écrit par : Marc Cognée | 07 février 2007

Voici son e-mail. Odile ne semble pas avoir de site perso, pas à ma connaissance, mais des expos en cours à Alençon et Paris.
Voici son e-mail : odilepascal@yahoo.fr
Tieri

Écrit par : Tieri le colporteur | 07 février 2007

Pas d'accord avec le propos : nous vivons dans un monde saturé d'images où la parole ne trouve plus son chemin
Lire à ce propos le très beau roman, très prémonitoire de Michel Tournier "La goutte d'or"

Écrit par : Rosa | 07 février 2007

On est d'accord. Trop d'images sans âme. Trop d'images sans nécessité. Si je me souviens bien, il y a dans le roman de M. Tournier l'idée qu'en se laissant photographier, c'est son âme qu'on laisse prendre, le photographe endossant le rôle du prédateur. Mais pour reprendre l'idée de Kandinsky, chaque image doit naître d'une nécessité intérieure. Et je crois que c'est une idée qui correspond assez bien aux photographes avec qui nous travaillons : A ce jour, aucun d'eux n'envisage de polluer les murs de nos villes, plutôt en quête de l'image manquante.

Écrit par : Tieri le polémiste | 07 février 2007

Les commentaires sont fermés.