Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 mai 2006

Des lois écrites pour saccager des vies d'enfants

medium_cover-dessin_alex.2.jpg

Dessin d'Alex Babaïan, petit garçon menacé d'expulsion vers l'Azerbaïdjan

Aujourd'hui, 101 auteurs et illustrateurs jeunesse ont rejoint le Collectif Aïssata pour protéger deux enfants d'une nouvelle expulsion. En offrant leurs livres, ils forment une barrière symbolique, fragile et monumentale pour qu'ils puissent continuer leurs vies d'écoliers, leur vie de famille sans avoir peur quand on frappe à leur porte, quand un monsieur en uniforme attend on ne sait quoi à la sortie de l'école.

12:20 Publié dans Alter-enfance | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : enfants

24 mai 2006

Comment raconter l'injustice ?

medium_a-_-m-avec-nous.jpg

74 auteurs et illustrateurs jeunesse avec Aïssata et Mohamed, parce qu'il faut que nos lois changent

Parce qu'ils et elles sont du côté de l'enfance, ils et elles s'opposent à ces lois qui vont pourrir la vie de milliers d'enfants en France. Face à ces raffles qui se préparent et s'annoncent dans un pays qui semble anesthésié, ils sont 74 à avoir rejoint le Collectif Aïssata :

Ils et elles se nomment Anne-Marie Abitan, Beatrice Alemagna, Jeanne Ashbé, Ramona Badescu, Maryvette Balcou, Olivier Balez, Lilian Bathelot, Sylvie Baussier, Alain Bellet, Stéphanie Benson, Alain Boudet, Farid Boudjellal, Lisa Bresner, Tieri Briet, Alain Crozon, Alex Cousseau, Jean-Loup Craipeau, Jihad Darwich, Dominique Delord, Gaëtan Dorémus, Philippe Dorin, Corinne Dreyfuss, Sophie Ducharme, Béatrice Egémar, Marie-Florence Ehret, Eglal Errera, Françoise Escarpit, Patrice Favar, Robert Gaillot, Gervais, Philippe Godard, Guillaume Guéraud, Béatrice Hammer, Bruno Heitz, Florence Hinckel, Jo Hoestlandt, Emmanuelle Houdart, Didier Jean, Patrick Joquel, Alain Korkos, Catherine Leblanc, Thierry Lenain, Maryvonne Le Quellec, Agnès de Lestrade, Virginie Lou, Antonin Louchard, Jean-Luc Luciani, Françoise Malaval, Frédérick Mansot, Véronique Massenot, Henri Meunier, Jean Molla, Marie-Aude Murail, Stéphane Nicolet, Nathalie Novi, Joseph Perigot, Xavier-Laurent Petit, Dorothée Piatek, Michel Piquemal, Pittau, Antonin Quetal, Anouk Ricard, Cécile Roumiguière, Marie-Sabine Roger, Jocelyne Sauvard, Stéphane Servant, Bertrand Solet, Frédéric Stehr, Magali Turquin, Claire Ubac, Jacques Vénuleth, Joëlle Wintrebert, Zad, Emmanuelle Zicot.

10:05 Publié dans Alter-enfance | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : enfants

23 mai 2006

Collectif Aïssata

medium_balez_1.jpg

Le 30 juin, c'est bientôt.

Et le 30 juin, la circulaire ministérielle suspendant les expulsions d'enfants «sans papiers» mais scolarisés sera caduque.

Un Collectif d'auteurs et illustrateurs jeunesse ( Patrice Favaro, Thierry Lenain, Virginie Lou, Henri Meunier,
Françoise Malaval, Marie-Aude Murail, Joseph Perigot et Marie-Sabine Roger, très vite rejoints par une cinquantaine d'autres ) s'est créé en soutien à ces enfants.

Ce Collectif est notamment en lien avec le Réseau Education Sans Frontières du Loiret pour parrainer Aïssata (3 ans) et Mohamed (5 ans) afin de s'opposer à leur expulsion.

L'objectif est d'offrir, en appui à l'action de terrain des parents, des enseignants, des citoyens, une visibilité et une publicité de notre soutien.

Par ailleurs, chaque membre du Collectif envoie à RESF45 un de ses livres dédicacé pour Mohamed et Aïssata, afin que soit constitué à Orléans un «cordon de protection» symbolique pour ces deux enfants. Cet assemblage de livres sera exposé dans des lieux publics.

Enfin, chaque membre du Collectif est invité à mettre en ligne un texte ou un dessin dédié à Mohamed, Aïssata - un peu comme ces textes et ces dessins que les enfants nous offrent quand nous allons à leur rencontre dans les écoles.

Voici l'adresse :

http://aissata.hautetfort.com

(pas de www)

N'hésitez pas à nous rejoindre ! Et si vous voulez le faire, ne tardez pas : le 30 juin, c'est bientôt.

Le Collectif Aïssata

Merci de faire circuler cette information autant que possible.

09:47 Publié dans Alter-enfance | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : enfants

16 mai 2006

Le voyage à travers les livres

medium_lire_c_est_partir.jpg

Pendant trois jours, c'était la fête du livre jeunesse à Villemagne l'Argentière. Nous devions y aller, tout était prêt pour le voyage à travers l'Aveyron et l'Hérault quand la vieille voiture rouge, celle qui sert à transporter nos livres, nos enfants et nos chiens a rendu l'âme. Le véhicule a une grande importance dans la vie d'un éditeur. Sans véhicule les livres dorment empilés, silencieux comme un ours qui hiberne quand il ne ronfle pas.

N'empêche que la fête a été belle. Une fête du Livre Jeunesse sur le thème du Voyage pour vagabonder, déambuler, baguenauder, errer, randonner, suivre, chercher, s'orienter...
Et le récit de ces journées se trouve sur le blog de danny Barthélémy à : http://www.danny-barthelemy.com/

15 mai 2006

Amour à gogo, suite...

Ils posent les poissons sur le gril, ils font sortir les rêves de la terre. A cet endroit, des peuples ont perdu leurs puits, d'autres ont divagué derrière les oiseaux. Nous avons déterré des rêves et des pommes de terre, cueilli des poissons vivants ; nous avons dévoré d'innombrables mystères, et bien plus encore de fontaines. Et avant que la pyramide ne s'éloigne de nous, nous ne prenons garde de la terre qui s'est déjà envolée loin de nos yeux.

Abbas Beydoun.
Poème traduit de l'arabe par Anne-Marie Luginbuhl et Khaled Falah.

medium_expo.agg3.3.jpg
A Beyrouth, Abbas Beydoun écrit poèmes et articles. Dans "Lettres à la jeunesse", paru en 2003 pour le Printemps des poètes, il écrivait : "On s'empresse de vous lancer sur le marché du travail et de la production, sur le marché des rivalités, des nationalismes et des fanatismes. On vous dit que vous devez tuer votre langue, parler une langue qui n'a la peau de personne, qui ne ressemble à personne ; dire les mots que connaît l'ordinateur. La pire des choses dans la mondialisation, c'est cette langue impersonnelle que proposent les pires de ses missionnaires. On n'a jamais vu personne vivre en dehors de sa langue et ils veulent expérimenter cela avec vous. Résistez. "

13 mai 2006

Ouverture de la chasse à l'enfant

medium_enfant-expulse.jpgMariam SYLLA, mère Malienne de Mohamed, cinq ans, et d’Aïssata, trois ans, est en rétention depuis le 11 mai à Rouen avec ses deux enfants.
Elle vit à Orléans où ses enfants sont scolarisés : Mohamed en grande section à l'école maternelle Jolibois à Orléans-La Source, Aïssata en petite section à l'école maternelle Claude Bernard à Orléans-La Source. Elle a été interpellée à Dreux, où elle s’était rendue pour visiter une amie. La préfecture de l’Eure a immédiatement pris un APRF (Arrêté préfectoral de reconduite à la frontière) et les a placés en rétention, en famille.
Madame Sylla vit en France depuis sept ans. Elle a été victime de graves violences conjugales qui lui ont laissé un lourd déficit auditif (elle a de ce fait temporairement bénéficié d’un titre de séjour pour raisons médicales).
Ces faits sont honteux, dans tous leurs aspects. D’abord parce qu’ils contreviennent ouvertement aux dispositions de la circulaire ministérielle du 31 octobre (prise, paraît-il, pour des raisons humanitaires !) qui suspend explicitement les reconduites de jeunes majeurs scolarisés et de parents d’enfants scolarisés jusqu’à la fin de l’année scolaire 2005-2006.
Mais surtout, le placement en rétention d’une jeune femme handicapée par les séquelles des violences qu’elle a subies et le fait que deux gamins de 3 et 5 ans soient, eux aussi, enfermés ne peuvent susciter indignation et colère. Est-ce un avant goût de ce que prépare Monsieur Sarkozy pour cet été ?
Quoi qu’il en soit, les enseignants, les élèves et leurs parents, les militants des droits de l’Homme ne peuvent accepter qu’un tel traitement soit infligé à des enfants et à leur mère. Ni maintenant, ni après la fin de l’année scolaire !
Nous demandons la libération immédiate de Mariam, Mohamed et Aïssata SYLLA. Nous demandons également l’engagement public du gouvernement et du ministre de l’Intérieur de ne faire procéder à aucune expulsion d’enfants scolarisés ou de parents d’enfants scolarisés pendant les congés d’été.

NON A LA CHASSE A L’ENFANT !

12:15 Publié dans Alter-enfance | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : enfants

12 mai 2006

Thierry Lenain, un papa qui parle aux enfants


Des papas qui parlent aux enfants, ce n'est pas si fréquent.
Et pour parler aux enfants, Thierry Lenain écrit. Des albums, des romans, des poèmes.
Quand on l'invite pour discuter de littérature et d'école, il sort de sa poche quelques vérités qu'il serait bon d'inscrire dans les bibliothèques de ces écoles, justement. Comme ces paroles prononcées lors de la semaine Paul Hurtmans, à Bruxelles :

" A quoi ça sert, la littérature jeunesse à l'école, si les maîtresses continuent à ne pas voir les géraniums mourir sur les bords des fenêtres ?

A quoi ça sert, de lire des livres, si ce n'est pas pour ensuite mieux lire dans les yeux et dans les cœurs ?

Un livre jeunesse n'est pas une baguette magique. Il ne suffit pas de le faire entrer dans la classe pour que disparaissent les moulinettes et l'ennui.

Il ne suffit pas de faire entrer la littérature jeunesse à l'école. Encore faut-il savoir pourquoi on veut la faire entrer.

Parce que lire serait l'activité suprême ? Ou pour aider les enfants à inventer le monde de demain ?

Aider les enfants à inventer le monde de demain parce que fils, comme l'a écrit Jean-Pierre Siméon, parce que fils, je parie ton monde contre le mien.

Adultes, avant de proposer les livres jeunesse aux enfants, avant de chercher ce que vous allez en faire avec eux, lisez-les. Laissez-vous imprégner, bousculer, émouvoir par eux. Ne les enseignez pas. Partagez-les..."

Thierry Lenain
Le texte entier est consultable sur : http://www.thierrylenain.net/

Comment raconter ?

medium_expohdd1_9938.jpg

Expo d'Où sont les enfants ?
Image tirée de l'album "Histoire à dormir debout", de Maryvette Balcou et Chrystelle Aguilar.

A ce jour, 809 personnes ont apporté leur soutien à Alex et David en signant la pétition.
La population d'un tout petit village.
Cela veut-il dire qu'ils sont plusieurs dizaines de millions d'adultes à se moquer du sort qu'on réserve aux enfants réfugiés en France ?
Et combien de parents à se moquer de ces enfances que l'administration française continue de bazarder, année après année ?

14:15 Publié dans Alter-enfance | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : enfants

11 mai 2006

Amour à gogo !

medium_expoagg1.jpg

Amour à gogo !, image 1, photos de Chrystelle Aguilar

Ce sont deux des images exposées aux rencontres de Ricochet, du 16 au 21 mai à Charleville-Mézières.
http://www.ricochet-jeunes.org/rencontres.aspous pouvez télécharger le programme à l'adresse suivante : http://www.ricochet-jeunes.org/rencontres.asp
medium_expoagg2.jpg

Amour à gogo !, image 2, photos de Chrystelle Aguilar