Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 mai 2006

Thierry Lenain, un papa qui parle aux enfants


Des papas qui parlent aux enfants, ce n'est pas si fréquent.
Et pour parler aux enfants, Thierry Lenain écrit. Des albums, des romans, des poèmes.
Quand on l'invite pour discuter de littérature et d'école, il sort de sa poche quelques vérités qu'il serait bon d'inscrire dans les bibliothèques de ces écoles, justement. Comme ces paroles prononcées lors de la semaine Paul Hurtmans, à Bruxelles :

" A quoi ça sert, la littérature jeunesse à l'école, si les maîtresses continuent à ne pas voir les géraniums mourir sur les bords des fenêtres ?

A quoi ça sert, de lire des livres, si ce n'est pas pour ensuite mieux lire dans les yeux et dans les cœurs ?

Un livre jeunesse n'est pas une baguette magique. Il ne suffit pas de le faire entrer dans la classe pour que disparaissent les moulinettes et l'ennui.

Il ne suffit pas de faire entrer la littérature jeunesse à l'école. Encore faut-il savoir pourquoi on veut la faire entrer.

Parce que lire serait l'activité suprême ? Ou pour aider les enfants à inventer le monde de demain ?

Aider les enfants à inventer le monde de demain parce que fils, comme l'a écrit Jean-Pierre Siméon, parce que fils, je parie ton monde contre le mien.

Adultes, avant de proposer les livres jeunesse aux enfants, avant de chercher ce que vous allez en faire avec eux, lisez-les. Laissez-vous imprégner, bousculer, émouvoir par eux. Ne les enseignez pas. Partagez-les..."

Thierry Lenain
Le texte entier est consultable sur : http://www.thierrylenain.net/

Les commentaires sont fermés.