Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 mai 2006

Ouverture de la chasse à l'enfant

medium_enfant-expulse.jpgMariam SYLLA, mère Malienne de Mohamed, cinq ans, et d’Aïssata, trois ans, est en rétention depuis le 11 mai à Rouen avec ses deux enfants.
Elle vit à Orléans où ses enfants sont scolarisés : Mohamed en grande section à l'école maternelle Jolibois à Orléans-La Source, Aïssata en petite section à l'école maternelle Claude Bernard à Orléans-La Source. Elle a été interpellée à Dreux, où elle s’était rendue pour visiter une amie. La préfecture de l’Eure a immédiatement pris un APRF (Arrêté préfectoral de reconduite à la frontière) et les a placés en rétention, en famille.
Madame Sylla vit en France depuis sept ans. Elle a été victime de graves violences conjugales qui lui ont laissé un lourd déficit auditif (elle a de ce fait temporairement bénéficié d’un titre de séjour pour raisons médicales).
Ces faits sont honteux, dans tous leurs aspects. D’abord parce qu’ils contreviennent ouvertement aux dispositions de la circulaire ministérielle du 31 octobre (prise, paraît-il, pour des raisons humanitaires !) qui suspend explicitement les reconduites de jeunes majeurs scolarisés et de parents d’enfants scolarisés jusqu’à la fin de l’année scolaire 2005-2006.
Mais surtout, le placement en rétention d’une jeune femme handicapée par les séquelles des violences qu’elle a subies et le fait que deux gamins de 3 et 5 ans soient, eux aussi, enfermés ne peuvent susciter indignation et colère. Est-ce un avant goût de ce que prépare Monsieur Sarkozy pour cet été ?
Quoi qu’il en soit, les enseignants, les élèves et leurs parents, les militants des droits de l’Homme ne peuvent accepter qu’un tel traitement soit infligé à des enfants et à leur mère. Ni maintenant, ni après la fin de l’année scolaire !
Nous demandons la libération immédiate de Mariam, Mohamed et Aïssata SYLLA. Nous demandons également l’engagement public du gouvernement et du ministre de l’Intérieur de ne faire procéder à aucune expulsion d’enfants scolarisés ou de parents d’enfants scolarisés pendant les congés d’été.

NON A LA CHASSE A L’ENFANT !

12:15 Publié dans Alter-enfance | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : enfants

Commentaires

On peut aider ?
COMMENT

Écrit par : BARBARIAN | 15 mai 2006

En rejoignant RESF avant la grand chasse à l'enfant organisée pour cet été, pendant la coupe du monde et la fermeture des écoles.

Écrit par : Antonin & Tieri | 15 mai 2006

Ok on va se rencarder pour bien comprendre le truc
Puis je mettre ce post en lien sur un autre blog sur 20six?

Écrit par : BARBARIAN | 15 mai 2006

OK pour le lien.
Toujours pensé que Barbarian était un nom pour résister au poids du monde comme il s'en va.

Écrit par : Antonin & Tieri | 15 mai 2006

Les commentaires sont fermés.