Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 mai 2006

AGUILAR

medium_auto_port_6287.jpg


A 33 ans, Chrystelle Aguilar a choisi sa vie et elle s'y tient, une vie de mère et d'amoureuse au fond des bois, pas loin d'un village au sud du Lot où elle est essuie des verres au fond du café, un troquet surréaliste et humain où vont trinquer paysans et artistes. C'est sa vie à elle, et c'est à partir de sa vie qu'elle essaye de poser un regard sur le monde qu'elle traverse. La différence c'est que son regard à elle est un peu plus précis, plus exigeant aussi. Et elle utilise la photographie pour le rendre visible. La photo ? Une technique précise et exigeante, justement. Alors quand elle travaille aux photos d'Où sont les enfants?, on pourrait dire qu'elle est presque chiante mais non, elle est avant tout précise et exigeante. Egale à elle-même. Attentive aux enfants. Et soucieuse de leur raconter ce qu'on fabrique en s'efforçant de faire une image. Expliquer pourquoi toutes ces heures pour dessiner ce trait de lumière jaune, tout près de leur visage d'enfant impatient.

Chrystelle Aguilar photographie aussi les corps de femmes, les mises en scène de théâtre et tourne en vidéo des courts-métrages qu'elle écrit. C'est la vie qu'elle s'est choisie, entre son fils et son amoureux, au fond des bois. Une vie de photographe attentive aux humains.

Tieri Briet

Les commentaires sont fermés.